top of page
  • Photo du rédacteur...

PROCHE_ORIENT / SOUTIEN AUX INITIATIVES DE DIALOGUE ET DE PAIX

Bruxelles, 7 novembre 2023 - Communiqué de presse.


Le Bureau du Centre d’Action Laïque s’est penché sur la situation au Proche-Orient depuis les effroyables attentats terroristes perpétrés le 7 octobre dernier par le Hamas ainsi que sur les répercussions en Belgique.


Pour le Centre d’Action Laïque, dans ces circonstances dramatiques, plutôt que d’importer en Belgique les antagonismes, il est essentiel d’en revenir au dialogue qui est la seule façon de résister à la dégradation d’un climat clivé comme rarement. Le Centre d’Action Laïque soutient toutes les initiatives pour mobiliser nos concitoyens dans la lutte contre toutes les formes d’antisémitisme et de racisme qui se propagent en Belgique. Il dénonce également les outrances consistant en la qualification fasciste ou nazie des actes ou intentions des belligérants : c’est une insulte à la mémoire et à l’Histoire.


Le Centre d’Action Laïque continue à exiger la libération inconditionnelle de tous les otages. Il appelle également à mettre fin aux arrestations arbitraires dans les territoires occupés de Cisjordanie et de Jérusalem.


La solution au Proche-Orient ne viendra jamais des extrémistes, qu’ils soient Palestiniens ou Israéliens. Ceux-là n’ont aucun intérêt à la paix et contribuent par leurs actions, à en éloigner la perspective.


Face au drame, le Centre d’Action Laïque soutient les initiatives diplomatiques appelant les parties au conflit et la communauté internationale à prendre les initiatives pour un cessez-le-feu immédiat afin de mettre un terme aux souffrances collectives inhumaines à Gaza et pour augmenter l’aide humanitaire urgente. Comme l’indique le Secrétaire Général des Nations Unies, « c’est plus qu’une crise humanitaire, c’est une crise de l’Humanité ».


La justice doit prévaloir. Le Centre d’Action Laïque soutient dès lors les démarches entreprises visant à ce que le Procureur de la Cour Pénale Internationale diligente d’urgence les enquêtes sur les crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis depuis le 7 octobre en Israël et à Gaza.


Enfin, la gravité de la situation et l’horreur des faits perpétrés ne doit pas autoriser à penser que la paix est impossible. La Belgique s’honorerait à mobiliser les institutions européennes et internationales en ce sens – c’est leur raison d’être première – pour contribuer, dans le respect des normes internationales, à l’établissement d’une paix juste et durable. »

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


コメント機能がオフになっています。
bottom of page